17/06/2012

21:22 - La Jérusalem céleste (2)


 

La lumière de la cité – 21:22-27
 
Qu’il n’y ait pas de sanctuaire est aussi une bénédiction, car cela souligne la présence de Dieu, comme il en était du temple. Là, une présence cachée, derrière une enceinte, mais ce que nous lisons ici est la proximité immédiate de Dieu.

22 Je n’y vis pas de sanctuaire, car le Seigneur Dieu, le Tout-puissant, et l'Agneau, en sont le sanctuaire. 23 La cité n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer, car la gloire de Dieu l'éclaire et sa lampe est l'Agneau.

Sans doute est-ce là une scène d’avenir, mais il est écrit pour le croyant: "Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; nous savons que quand il sera manifesté, nous lui serons semblables, car nous le verrons comme il est." (1 Jean 3:2). Un accomplissement déjà annoncé, une joie promise : "Le soleil ne sera plus ta lumière, de jour, et la clarté de la lune ne t'éclairera plus ; mais l'Éternel sera ta lumière à toujours, et ton Dieu, ta gloire. Ton soleil ne se couchera plus, et ta lune ne se retirera pas ; car l'Éternel sera ta lumière à toujours, et les jours de ton deuil seront finis." (Ésaïe 60:19-20).

24 Les nations marcheront à sa lumière et les rois de la terre y apporteront leur gloire. 25 Ses portes ne seront jamais fermées pendant le jour ; et, là, il n'y aura pas de nuit. 26 On y apportera la gloire et l'honneur des nations. 27 Il n'y entrera jamais rien qui soit souillée, ni faiseur d’abomination ou de mensonge, mais ceux-là seuls qui sont inscrits dans le livre de vie de l'Agneau.

Quelle image de paix ! Et voilà ce que le Seigneur Dieu veut pour les hommes. Une image aussi du "royaume du monde de notre Seigneur et de son Christ" (11:15). Un accomplissement de la parole des prophètes : "Et tes portes seront continuellement ouvertes, elles ne seront fermées ni de jour ni de nuit, pour que te soient apportées les richesses des nations, et pour que leurs rois te soient amenés." (Ésaïe 60:11, voir aussi Ésaïe 35.8, 52.1, Ezéchiel 44.9).

 
Le fleuve d’eau vive – 22:1-4
 
"Un fleuve d’eau vive..." Une des représentations les plus fortes de la grâce, celle même présentée par Ezéchiel dans sa vision du temple, alors qu’en figure il est conduit à y marcher et se trouve bientôt dans la nécessité de nager, tant est profond le lit du fleuve, "des eaux où il fallait nager, une rivière qu'on ne pouvait traverser" (Ézéchiel 47:1-12). Cette pensée est au cœur de la vision prophétique (Joël 3:18, Zacharie 14:8), et déjà dans la présentation du Jardin de Dieu, l’Eden (Genèse 2:10).
 
Les fontaines de l’eau de la vie sont abondantes et gratuites (7:17, 21:6). Pensons à l’eau du rocher, dans le désert ; tous ont bu du même breuvage spirituel, car ils buvaient "d'un rocher spirituel qui les suivait : et le rocher était le Christ"  (Exode 17:6, 1 Corinthiens 10:4). Et encore, la parole de l’Evangile : "Et en la dernière journée, la grande journée de la fête, Jésus se tint là et cria, disant : Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive." (Jean 7:37).

22  1 Il me montra un fleuve d'eau vive, limpide comme du cristal, sortant du trône de Dieu et de l'Agneau. 2 Au milieu de la rue et sur les deux rives du fleuve, l'arbre de vie, portant douze récoltes, donnant son fruit chaque mois. Les feuilles de l'arbre sont pour la guérison des nations.
Une sphère de bénédiction, telle est la Jérusalem céleste. Le fruit y est abondant chaque mois, produit en toute saison pouvons-nous dire. Fruit de la lumière, fruit de l’Esprit. "Le fruit de la lumière consiste en toute bonté, et justice, et vérité" (Éphésiens 5:9). "Le fruit de l'Esprit est l'amour, la joie, la paix, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la fidélité" (Galates 5:22). C’est là ce qui caractérise la vie dans la présence de Dieu, et c’est là ce que le croyant doit poursuivre (1 Timothée 6;11, 2 Timothée 2:22, voir aussi Romains 14:19, 1 Corinthiens 14:1, 1 Thessaloniciens 5:15).
 
Les feuilles pour la guérison des nations ! La parure extérieure, le témoignage porté… Une vie qui manifeste ce qui répond à la pensée de Dieu est le premier témoignage porté au monde, et celui qui interpelle tout homme. A réfléchir. Pensons au contraste. D’une part, ce qui émane de la vie divine, reflets de la Jérusalem céleste, des assemblées ferventes au témoignage empreint de vérité et de grâce, ce qu’apporta le Seigneur (Jean 1:17), et d’autre part la profession sans vie de Babylone la grande, avide de pouvoir séculier et bientôt rejetée des nations sur lesquelles elle s’appuie…

 
La cité éternelle 22:3-5
 
La description de la cité céleste est terminée. Ce lieu de gloire abrite tous les hommes cités dans le livre de vie, et elle dispense sur le monde aujourd’hui comme au temps du règne de Christ la lumière de Dieu et sa grâce, un fleuve dont la puissance avait été révélé déjà à Ezéchiel, lorsqu’il était en exil à Babylone. Des images propre à soutenir la mémoire des paroles de Jésus-Christ (Jean 3:16-17, 8:12, 12:46…).
 
Et vient ici l’expression du propos éternel de Dieu, et l’affirmation de la victoire remportée à la croix : jamais plus de malédiction ! "On y habitera, il n'y aura plus d'anathème, et Jérusalem habitera en sécurité" (Zacharie 14:11). Mais ce n’est pas cela seulement, car le don de Dieu dépasse infiniment l’extinction du jugement…
 
Le propos était annoncé, ainsi que Paul en avait parlé déjà, parlant de l’adoption comme enfants de tous les rachetés : "selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce dans laquelle il nous a rendus agréables dans le Bien-aimé ; en qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des fautes selon les richesses de sa grâce : laquelle il a fait abonder envers nous en toute sagesse et intelligence, nous ayant fait connaître le mystère de sa volonté selon son bon plaisir, qu'il s'est proposé en lui-même pour l'administration de la plénitude des temps : réunir en un toutes choses dans le Christ, les choses qui sont dans les cieux et les choses qui sont sur la terre…" (Éphésiens 1:6-10).

3 Il n'y aura plus de malédiction. Le trône de Dieu et de l'Agneau sera 4 ils verront sa face et son nom sera sur leur front.
 
5 La nuit ne sera plus, et ils n’auront besoin ni d'une lampe ni de la lumière du soleil, car le Seigneur Dieu fera briller sa lumière sur eux. Et et ils régneront aux siècles des siècles.

Déjà nous avons lu : "La demeure de Dieu est avec les hommes ! Il aura sa demeure avec eux" (21:3), et Il répandra éternellement sa lumière sur eux (21:11,23). Et là, l’Agneau sera vu dans sa gloire, comme nous le lisons déjà "Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; nous savons que quand il sera manifesté, nous lui serons semblables, car nous le verrons comme il est." (1 Jean 3:2).
 
Telle est la vie éternelle, "les siècles des siècles". Régner paraît bien devoir être lu comme l’expression de la liberté, de l’absence de dominateur, et donc la paix promise, "Je vous laisse la paix ; je vous donne ma paix" (Jean 14:27). Et avec ce regard nous pouvons mieux comprendre le  repos de Dieu  annoncé à la première page de la Bible (Genèse 2:1-3) comme la valeur que devait avoir, pour les Israélites, le repos du shabbat (Exode 20:11). Vue majestueuse d’une félicité inaltérable !


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

06:00 Écrit par Eric dans 21:22 La Jérusalem céleste (2)